Chorégraphies

Igor Piovano et Kathryn Bradney

Danseurs

Pasquale Alberico,
Julie Lamby, Pauline Schopfer,
Mina Schürer, Ilonna Tognetti

Du 23 au 26 février 2023

Billetterie

CRÉATION COSTUMES Luciana Reolon
CRÉATION LUMIÉRES Christian Yerly
CRÉATION AFFICHE Diane Zanni
VISUELS AFFICHE Rodrigo Buas, John Hottingher
PHOTOS Gregory Batardon
DIRECTEUR TECHNIQUE Janos Horvath
CRÉATION DVD Igokat Film Productions

 

Une mélodie résonne dans les airs, une voix s’élève.

Des murs amovibles jouent avec 5 danseurs, limitant leurs degrés de liberté.

Des pièces de dimensions différentes se succèdent dans une évolution apparemment sans fin.

Un homme et quatre femmes :

Souvenirs des quatre amours de sa vie…

Nous avons tous connu quatre amours dans notre vie !

Premier amour
Vous vous souvenez de cette fille que vous n’osiez pas approcher à l’école primaire ou secondaire ?
Ses beaux cheveux et son sourire à en couper le souffle !

Deuxième amour
Et quoi dire de la première fois ?
La première fois que nous avons découvert l’amour ?
Un truc de ouf !

Troisième amour
Et… enfin la personne avec qui nous construisons notre vie.
Une maison, des plans pour le futur et peut-être des enfants ?

Quatrième amour
Et s’il y avait encore un dernier amour ?
Dont on n’a pas même le droit de rêver ?

 

Suivons donc le Narrateur…

 

Premier amour – Platonique

Chère fille qui a ensorcelé mon cœur pour la première fois, c’est à toi que je m’adresse !
J’étais tellement jeune, tellement fragile, tellement passionné, saisi par ce tout nouveau sentiment, emporté par ce que je ressentais pour toi.
J’ai plongé dans l’océan de l’amour, tête la première, sans me poser de questions.
J’ai plongé, parce que je savais que tu m’attendais au fond.
Quand on est jeune et qu’on rencontre le premier amour, on ne protège pas son cœur, car on ne sait tout simplement pas comment s’y prendre.
Mais ça je ne le savais pas

 

Deuxième amour – La première fois

J’avais peur, je me disais que c’était un truc de ouf !
De la peur au plaisir, nous avons cessé de réfléchir !
Tu m’as montré ce que c’est que d’aimer.
Tu m’as prouvé que, quelque part, ce sentiment existait au fond de moi.
Quand j’y repense, c’est comme si c’était hier.
Nos baisers, nos paroles, nos rires, nos caresses, nos disputes, nos retrouvailles : juste des souvenirs…
Au fond je t’aimais plus que je t’ai détestée…
Mais ça je ne le savais pas

 

Troisième amour – Pour la vie

J’en ai moi-même douté pendant longtemps, en me disant que ça n’existait que dans les films.
Jusqu’au jour où je t’ai rencontrée.
Ah le grand amour ! Qui n’en a jamais rêvé ?
Trouver sa moitié est chose tellement rare qu’elle en est d’autant plus précieuse.
Avec toi, nous avons vécu en symbiose, jusqu’à ne former plus qu’une seule entité, évoluant main dans la main.
On s’est enrichi mutuellement et j’ai redécouvert le monde à travers tes yeux.
Si je ne t’avais pas rencontrée, je serais incomplet et infirme de ce qui me serait demeuré caché à jamais ; inculte moi aussi de cette partie des choses qui font souffrir, donnent du plaisir et posent au cœur les justes questions.
Mais ça je ne le savais pas

 

Quatrième amour – En rêve

Pourquoi c’est si bon d’être amoureux ? Aimer, c’est vivre !
Un dernier amour au-delà des tribulations, des désillusions… je savoure cela en connaissance de cause.
Je te parle, à toi ! Tu as réveillé en moi ce terrible désir de revivre.
Tu seras pour moi la dernière.
Nous n’allons pas gâcher cette chance, n’est-ce pas ?
Je ferai comme si je n’étais pas amoureux, comme si tu pouvais partir demain.
Toi et moi, finissons donc en beauté !
Ça maintenant, je le sais !

Plus d’informations ?

Pour plus d’informations sur nos créations, les prochains spectacles, découvrir quelques-unes de nos critiques ou soutenir la Compagnie Igokat

nous vous invitons à cliquer sur les liens en haut de la page.